Prix Godot 2022 du Centre Dramatique Des Villages du Haut Vaucluse

Le prix Godot 2022 a été attribué à Pauline Peyrade pour son texte « A la Carabine », édité par Les Solitaires intempestifs. (voir https://cddv-vaucluse.com/pauline-peyrade-laureate-du-prix-godot-2022/ )

Le texte

« Ce texte répond à une commande passée par le Théâtre national de Strasbourg, La Colline et la Comédie de Reims : une forme d’environ une heure pour deux interprètes, à jouer dans les lycées partenaires de ces théâtres. Anne Théron l’a mis en scène. J’avais très peu de temps pour écrire et quand Anne m’a interrogée sur les interprètes, j’ai dit que je voulais écrire pour deux comédiennes sur le rapport des femmes à la violence. M’est alors revenue l’histoire de cette enfant de onze ans, violée par un jeune homme d’une vingtaine d’années qui avait été condamné pour détournement de mineur et non pas pour viol, car la victime avait été déclarée consentante. Comment s’en sortir quand la justice condamne la victime ? Comment se reconstruire alors que la place publique lui renvoie la responsabilité de sa blessure ? C’est une violence au moins comparable à celle d’une agression. »

https://www.journal-laterrasse.fr/focus/a-la-carabine-de-pauline-peyrade/

 

« Ce n’est pas une réparation. Ce n’est pas une résilience. Parce qu’il y a des points de non-retour, des intolérables. Parce qu’à la violence extrême ne répond pas l’espoir, ni la compassion, ni la compréhension. Parce que l’Histoire a canonisé Martin Luther King et diabolisé Malcolm X, alors que l’un n’aurait pas pu se faire entendre sans l’autre. Parce qu’on exhorte les soumis·e·s à la non-violence, au silence, à l’humour, à la patience, afin d’éviter que les forces ne se renversent. Parce que les femmes qui usent de la violence deviennent aussitôt des monstres. Parce qu’à la violence répond la violence, implacable, furieuse. »

https://www.franceculture.fr/oeuvre/a-la-carabine

L’autrice

Pauline Peyrade est écrivaine, metteure en scène et depuis 2019 co-responsable du département Ecrivain·e·s Dramaturges de l’ENSATT avec Samuel Gallet.

Parmi ses textes, 0615 a été mis en ondes sur France Culture et présenté au Soho Théâtre de Londres en 2015 ; Ctrl-X mis en scène par Cyril Teste en 2016 et finaliste du Prix des lycéens Bernard-Marie Koltès en 2017 ; Bois Impériaux créé par le Collectif Das Plateau en 2018.

En 2015, elle présente un Sujet à Vif au Festival d’Avignon avec la circassienne Justine Berthillot et fonde avec elle la #CiE. Elles créent le texte Poings en 2018 (Festival SPRING, Le Préau – CDN de Vire, Les Subsistances) et Carrosse en 2019 (La Comédie de Saint-Etienne, Les Scènes du Jura, La Comédie de Béthune, Festival SPRING 2020). Poings a été finaliste du Grand Prix de Littérature Dramatique Artcena 2018 et Lauréat du Prix des lycéens Bernard-Marie Koltès 2019. La même année, Portrait d’une sirène est présenté aux Rencontres d’été de La Chartreuse. Elle écrit également À la carabine, commande du TNS, d e La Colline et de la Comédie de Reims, mis en scène par Anne Théron et en tournée dans les lycées dans le cadre du projet Education et Proximité. En 2021, A la Carabine est lauréat du grand prix de littérature dramatique décerné par Artcena.

© Raoul Gilibert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.